Services d’aide à domicile : quels tarifs, aides et déductions fiscales ?

Tarifs des services à domicile Tenor : que comprennent-ils ?

Tenor peut vous accompagner dans votre quotidien à travers différents services : aide au ménage, assistance administrative, aide à la toilette…

Comme la situation de chaque personne est unique, notre agence établit pour vous un devis sur mesure, suite à un diagnostic précis de vos attentes. Le coût de la prestation varie en fonction du type d’aide demandé, de la fréquence des passages ou encore du mode sélectionné (prestataire ou mandataire).

Certains éléments peuvent influer sur le prix des prestations de service à domicile. C’est notamment le cas des indemnités kilométriques et des interventions la nuit, le dimanche et les jours fériés.

Enfin, nos prestations incluent également un suivi régulier de votre dossier et de votre satisfaction.

Services à domicile : déductions fiscales, aides et avantages avec notre agence

Ménage et repassage – mode prestataire (intervenant employé de Tenor)

  • Profitez d’une réduction d’impôt de 50%.
    A titre d’exemple : une heure d’aide au ménage à 20 € TTC ne vous coûte que 10 € TTC après déduction fiscale (tarif non contractuel).
  • Bénéficiez d’un taux de TVA à 10% seulement.
  • Le Chèque Emploi Service Universel (CESU) est accepté.
  • Tenor vous garantit un tarif unique, aucun frais de dossier ni de gestion.
  • Aucun engagement de durée, ni de prépaiement.

Aide à l’autonomie des personnes handicapées, âgées ou en incapacité temporaire – mode prestataire ou mandataire

Mode prestataire (intervenant employé de Tenor)

  • Profitez d’une réduction d’impôt de 50%.
    A titre d’exemple : une heure de service d’aide à la personne à 20 € TTC ne vous coûte que 10 € TTC après déduction fiscale (tarif non contractuel).
  • Bénéficiez d’un taux de TVA à 5,5% seulement.
  • Le Chèque Emploi Service Universel (CESU) est accepté.
  • Pas de frais de dossier ni de gestion.

Mode mandataire (vous êtes l’employeur de votre intervenant)

Attention, dans le cadre d’un contrat de placement de travailleurs (mode d’intervention mandataire), le consommateur est l’employeur de la personne qui effectue la prestation à son domicile. En cette qualité d’employeur, le consommateur est soumis à diverses obligations résultant notamment du code du travail et du code de la sécurité sociale. 

  • Profitez d’une réduction d’impôt de 50%.
  • La déduction fiscale s’applique également sur les frais de constitution de dossier et de gestion Tenor.
  • Bénéficiez d’un taux de TVA à 5,5% seulement.
  • Le Chèque Emploi Service Universel (CESU) est accepté.

Les aides pour les personnes handicapées

La PCH (Prestation de compensation du handicap)

Cette allocation sociale est versée par le Conseil Général et est destinée à financer les besoins de compensation d’une personne en situation de handicap. Elle remplace l’Allocation compensatrice pour tierce personne (ACTP) depuis 2006. Cependant, les personnes qui bénéficient toujours de l’ACTP peuvent continuer à l’utiliser pour le financement de l’aide pour la réalisation des actes essentiels de l’existence.

La demande doit être effectuée sur la base d’un formulaire à retirer auprès du Conseil Départemental, à la maison départementale des personnes handicapées (MDPH). Il est possible de faire une demande d’attribution en urgence, sous certaines conditions.

Elle peut vous aider à financer :

  • nos services TENOR, à savoir les dépenses liées à un besoin d’aides humaines y compris par les aidants familiaux.
  • les dépenses liées à l’aménagement du logement et du véhicule de la personne en situation de handicap, ainsi qu’à d’éventuels surcoûts résultant de son transport.
  • les dépenses liées à un besoin d’aides techniques, spécifiques ou exceptionnelles, comme celles relatives à l’acquisition ou l’entretien de produits liés au handicap, liées à l’attribution et à l’entretien d’aides animalières (particularité pour un chien guide d’aveugle ou un chien d’assistance).

Pour être éligible, le bénéficiaire devra :

  • avoir 60 ans maximum
  • résider en France de façon permanente et régulière ou élire domicile auprès d’une association ou d’un organisme à but non lucratif agréé par le président du conseil général
  • avoir 65 ans au plus si le handicap répond à des critères définis par décret prenant notamment en compte la nature et l’importance des besoins de compensation au regard de votre projet de vie

La pension d’invalidité

Cette pension est un revenu de remplacement accordé à titre temporaire, et destiné à compenser une perte de salaire résultant d’une réduction de la capacité de travail ou de gain en raison d’une maladie ou d’un accident non professionnel.

Lorsque l’assuré est en arrêt maladie, sa caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) adresse la demande de pension d’invalidité à la caisse d’assurance retraite et de santé au travail (CARSAT). Il peut cependant déposer auprès de cette caisse régionale une demande directe d’étude de ses droits. Dans tous les cas, la CARSAT lui fournit un imprimé intitulé « Demande de pension d’invalidité » à retourner complété et accompagné de certains documents.